Une vieille addiction

Quand j’avais encore des dents de lait, le jeu vidéo me prenait une bonne partie de mon temps. Il a fallu tanner mes parents pendants des mois, mais j’ai fini par obtenir à Noël ma une Master System 2, et passé un nombre incroyable d’heures sur Asterix. Le jeu vidéo a été un véritable ami d’enfance, avec lequel j’ai grandi : j’ai suivi avec passion l’actualité du secteur et m’achetais même des magazines sur le sujet. Puis j’ai commencé à bosser, j’ai eu des gamins, et je n’ai plus eu une minute à moi. Pourtant, mercredi dernier, j’ai pu retrouver mes vieux démons. J’ai en effet suivi un incentive pour vivre un incentive lors duquel j’ai eu droit à une activité vraiment curieuse : une épreuve de jeux vidéo. Et même si nous avons pu tester pas mal d’activités pendant cet incentive, c’est sans conseste le moment qui m’a fait le plus de bien. J’ai été impressionné par le développement technique qui s’est passé pendant que j’avais le dos tourné. Il y a eu un véritable bond en la matière ! Avec la génération de jeux actuels, on a en effet quasiment la sensation de regarder un film, tellement l’esthétique est réaliste. C’est vraiment prodigieux. Par moments, l’on ne discerne plus une seule différence avec un film. J’ai également été interloqué devant la vitesse des jeux récents. Tout va à la vitesse de l’éclair, et on n’a jamais le temps de se reposer. En plus, les jeux se jouent en ligne, et l’on n’a plus uniquement confrontés à des IA sans imagination. En clair, je peux vous dire que ça déménage. j’ai eu du mal à lâcher la manette. Et je n’étais visiblement pas le seul !
En guise de bonus, je vous mets en lien l’agence qui a instauré cet incentive, si vous aimez les activités un peu originales.

22. octobre 2019 par admin
Catégories: Uncategorized | Commentaires fermés