L’évolution de la population européenne

Les Européens vivent plus longtemps et en meilleure santé, et c’est une bonne nouvelle. Grâce à des décennies de paix, de couverture médicale, d’avancées médicales et de meilleures conditions de vie et de travail, un plus grand nombre de personnes jouissent aujourd’hui d’une retraite plus longue et plus active. L’espérance de vie s’est améliorée de manière spectaculaire. Pour les hommes, elle est passée de 43 ans en moyenne en 1900 à 82 en 2050 selon les prévisions. Pour les femmes, elle était de 46 ans et il est prévu qu’elle atteigne 87 ans d’ici à 2050. La plupart des bébés nés en Europe d’ici à 2025 seront encore en vie dans 100 ans. Cependant, l’espérance de vie en bonne santé et l’accès aux services de soins de santé varient encore considérablement selon les catégories de revenus et les régions. Les Européens ont également moins d’enfants qu’auparavant. Dans les années 60, la norme était de plus de deux naissances par femme, tandis qu’actuellement le taux de fécondité de l’UE est de 1,58 en moyenne. À titre d’exemple, les taux de fécondité en Irlande et au Portugal étaient de plus de 3, contre moins de 2 à l’heure actuelle. L’augmentation de l’espérance de vie associée à la chute des taux de fécondité génère un vieillissement important de notre société. Le nombre de personnes âgées de plus de 65 ans est déjà supérieur au nombre d’enfants de moins de 14 ans au sein de l’UE. D’ici à 2050, près d’un tiers des Européens seront âgés de 65 ans ou plus, alors qu’ils ne représentent que moins d’un cinquième de la population aujourd’hui. Par rapport au reste du monde, l’Europe sera la région «la plus âgée», avec un âge médian de 45 ans à l’horizon 2030. L’augmentation de l’espérance de vie n’est pas toujours synonyme d’années de vie en bonne santé: quelque 50 millions de personnes dans l’EU-27 souffrent de maladies chroniques, qui causent chaque année la mort prématurée de près d’un demi-million de personnes en âge de travailler. Ces décès pourraient être évités grâce à des politiques de santé publique et de prévention plus efficaces ou à des prestations de soins de santé plus rapides et plus efficaces.

06. octobre 2017 par admin
Catégories: Politique | Commentaires fermés