Le roc

Sommes-nous encore en état de droit ? C’est une question qu’on peut se poser, au vu des agissements d’un certain candidat LR ces dernières semaines.
Cet individu maintient sa course présidentielle, en dépit de la situation catastrophique dans laquelle il est embourbé. On lui reproche d’avoir créé des emplois fictifs ? Il continue. Il ne peut aller à la rencontre des électeurs dans le calme ? Il s’accroche. Il ne peut fournir la preuve de son innocence ? Il se maintient. Ses conseillers le lâchent ? Il insiste ! Chaque coup lui fait montrer les dents. Il fait entendre qu’il faut de l’héroïsme, il se définit comme un guerrier. Mais ses réactions sont totalement irresponsables. Quand il poursuit sa campagne plutôt de laver son honneur, il dégrade l’image de la France, et nous fait passer pour un pays corrompu. Dans pas mal d’autres pays, un politique n’aurait pu poursuivre sa campagne plus de 24 heures après les révélations du Canard enchaîné. Quand il ne respecte pas la promesse qu’il s’était faite aux yeux de tous, c’est tout le contrat de confiance politique à laquelle il porte atteinte. Cette confiance était déjà rachitique, mais là, cette attitude va marquer les esprits. Lorsqu’il parle de complot fomenté par Bercy, il est hors contrôle : c’est tout le système judiciaire qu’il méprise. Quand il déclare qu’il continuera malgré les défections dans son camp, il est bien pire, à certains égards, qu’un Donald Trump ! Je ne comprends pas pour quelle raison Fillon se maintient. Entend-il tenir jusqu’au 17 mars où plus personne ne pourra le détrôner ? Est-il vraiment persuadé d’aider notre pays avec ses mesures ? Pense-t-il réellement qu’un député qui fait preuve de si peu de droiture, ne respecte pas sa parole (et ce, avant même les élections) et persifle la magistrature peut être le président idéal ? Pour moi, le Droopy est la pire cataclysme qu’aient connue le parti.

06. avril 2018 par admin
Catégories: Uncategorized | Commentaires fermés