La feuille de route informatique

Le développement de l’informatique et la numérisation systématique d’informations de toutes sortes bouleversent l’ensemble de la société et de ses activités, conduisant à ce qu’on appelle au sens large « le monde numérique ». La spécificité des activités et industries numériques est claire : elles manipulent des informations immatérielles, très différentes des objets matériels. Un programme ou une donnée informatique ne pèsent rien, se transportent quasiment sans coût, et se dupliquent exactement à volonté. Mais, dans notre pays, tout le monde ne reconnaît pas encore trois vérités que l’Académie des sciences tient à affirmer avec force et que ce rapport va commenter en détail. Ce rapport poursuit le travail spécifique effectué par des chercheurs, des enseignants et des inspecteurs généraux depuis 2008 sur l’enseignement de la science informatique, date à laquelle la réintroduction de la science informatique au lycée est devenue un objectif explicite du Ministère de l’Éducation nationale. Ce travail collaboratif sur les principes et le programme a débuté dans le cadre de la réforme de l’éducation de 2008, et s’est continué ensuite lorsqu’a été décidé, peu après, le retour de la science informatique au lycée à la rentrée 2012, sous la forme de l’enseignement de spécialité Informatique et sciences du numérique en terminale scientifique. Ce rapport poursuit également les travaux de l’Académie des sciences, qui avait déjà émis des avis partiels sur l’introduction de l’informatique dans l’enseignement, en particulier dans des rapports de 20071 et 20102. Le texte du Socle commun de connaissances de 2006 incluait aussi dans son pilier 3 des paragraphes sur la compréhension du traitement électronique et numérique de l’information, sur proposition de l’Académie des sciences. ce rapport a été rédigé avant la publication de la feuille de route du gouvernement définie au séminaire gouvernemental sur le numérique de mars 2013. Cette feuille de route insiste sur l’importance croissante de l’industrie du numérique et de la place du numérique dans un nombre grandissant d’activités et dans la création d’emplois. Ce rapport insiste aussi sur l’importance d’une vraie familiarisation de l’ensemble de la population avec l’informatique, ainsi que sur la nécessité de former beaucoup plus de professionnels compétents dans le domaine. Il indique enfin qu’une réflexion sur la place que doit prendre la science informatique, à tous les niveaux d’enseignement, sera prochainement engagée. Source : Agence SEO.

30. août 2017 par admin
Catégories: Politique | Tags: , , | Commentaires fermés