Dormir trop tue

La recherche sur le sommeil n’en est pas à une surprise près : une récente étude comparée sur le temps consacré au sommeil, réalisée par le Pr Franco Cappuccio de l’université de Warwick, révèle qu’il est plus dangereux de trop dormir que de ne pas assez dormir : l’étude menée montre d’une part que le risque de mortalité des dormeurs de moins de 6h par nuit est de 12% supérieur à celui de ceux qui dorment entre 6 et 8heures par nuit, et ceux qui dorment plus ont un risque de mortalité de 30% supérieur. Tout d’abord, quelles sont les différentes hypothèses qui expliquent le danger d’un excès de sommeil ? Cette étude indique qu' »Un sommeil de plus longue durée pourrait être la cause, mais aussi la conséquence ou un simple marqueur d’une mauvaise santé ». L’excès de sommeil et bien dormir, même un peu trop, n’est pas un danger. Ce sont plutôt les personnes malades et à risque qui dorment trop. Ce surcroît de sommeil peut donc résulter notamment d’habitudes de vie néfastes à d’autres niveaux : manger mal et trop, par exemple, où être la simple conséquence d’un stress familial ou professionnel. D’autres études avaient montré que de longues nuits de sommeil ralentissaient le vieillissement de la peau et des cellules en général. Est-ce qu’il faut remettre en question le résultat de ces études ? Non, certainement pas. Il faut savoir si l’on recherche la relation de cause à effet (l’évènement A est la cause de l’évènement B) ou une simple corrélation : A et B se produisent par hasard (ou pour une autre raison) au même endroit, chez les mêmes individus. Le profil des gros dormeurs diffère-t-il de celui des petits dormeurs, et est-ce que cela pourrait influencer les résultats de cette étude ? Oui, les gros dormeurs sont par exemple souvent… plus gros. Car manger en excès rend à la fois obèse, et fait dormir davantage. Digérer, c’est fatigant ! Les personnes malades dorment davantage (ou au contraire moins) leur sommeil est déréglé. Comparé à l’excès de sommeil, quels sont les risques liés à un manque de repos ? Actuellement la plupart de nos concitoyens sont en dette de sommeil : nous dormons en France environ une heure de moins qu’il y a un siècle. Mais il n’est pas bon non plus de dormir trop. Il n’est bien sûr pas recommandé de dormir ni trop ni trop peu ! De même qu’il est mauvais de manger trop ou trop peu.

15. avril 2015 par admin
Catégories: International | Commentaires fermés