Se faire rembourser un billet d’avion

Ma femme Sarah et moi sommes allés à Detroit Metro Airport avec deux billets pour Puerto Vallarta, au Mexique, que nous avons achetés à Aeromexico. Le vol était opéré par Delta Air Lines. Nous avons vérifié nos bagages, reçu des cartes d’embarquement et sommes allés à la porte. Mais quand nous avons essayé de prendre l’avion, ils ont détourné ma femme sans nous donner de raison. Delta nous a réservé un vol plus tard. À la porte pour le vol plus tard, un représentant de Delta m’a renvoyé. J’ai appelé Delta et un représentant du service à la clientèle m’a dit que je devrais acheter un nouveau billet pour 764 $. J’ai payé à contrecoeur ceci, puisque nos sacs étaient déjà en route vers le Mexique et je n’ai vu aucune autre bonne option. J’aimerais que Delta rembourse les 764 $. Pouvez-vous m’aider? Delta aurait du te laisser monter à bord du premier vol. Lorsque vous avez demandé ce qui s’est passé, Delta a blâmé votre embarquement refusé pour une « erreur système ». « Vous avez mes sincères excuses pour toute impression défavorable dans ce cas; Je comprends certainement à quel point cette situation a dû être frustrante », a écrit un représentant de Delta dans un courriel. « Je veux que vous sachiez que j’ai transmis vos informations à notre équipe de direction des opérations aéroportuaires pour examen interne afin d’améliorer notre service pour vos futurs voyages. » En tant que «geste de bonne volonté», Delta vous a offert un cadeau Delta Choice d’une valeur de 75 $. Lorsque vous avez répondu que vous vouliez les 764 $ demandés, vous avez reçu deux certificats-cadeaux de 50 $. Ce cas est un peu compliqué. Delta reconnaît avoir rencontré une erreur de système, mais il a également dit qu’il y avait un siège pour vous sur le premier vol et que votre siège a volé vide. Donc, vous avez eu la possibilité de voyager comme prévu mais a décidé de rester avec votre femme, qui n’avait pas de siège. Étant donné qu’une deuxième compagnie aérienne, Aeromexico, était impliqué, je ne suis pas sûr si quelqu’un sait exactement ce qui s’est passé. Je suis tenté de dire que c’est un récit édifiant sur le partage de code (votre vol Aeromexico étant exploité par Delta), mais je n’ai aucune idée de ce qui s’est passé. Je pourrais aussi dire quelque chose à propos de l’utilisation d’un agent de voyage, mais il est impossible de dire si l’utilisation d’un agent aurait pu empêcher cela. Compliquer davantage votre cas: Vous avez déposé une contestation de carte de crédit. Un différend de carte de crédit est l’option nucléaire. Une fois que votre banque se range du côté d’une entreprise, ce qui est exactement ce que vous avez fait, votre prochaine étape est la Cour des petites créances. Un appel direct et écrit à l’un des dirigeants d’Aeromexico ou de Delta pourrait vous avoir réglé ce problème. Je liste les noms, numéros et adresses électroniques des principaux gestionnaires sur mon site de défense des consommateurs. J’ai vérifié avec vous, et vous dites que vous avez essayé cela, mais personne n’a pris la peine de répondre. Source : bapteme en avion de chasse.

08. juin 2018 par admin
Catégories: Business | Commentaires fermés

Moqueries, insultes et rumeurs dans le cyberespace

Les victimations les plus rapportées en ligne concernent les moqueries et insultes à propos du poids, de la taille ou de toute autre particularité physique : elles touchent 16,6% des élèves au moins une fois dont 10% des élèves une ou deux fois, et 6,6% trois et plus. Les ru – meurs sont rapportées également dans des proportions significatives puisque 8,5% d’élèves y ont été confron – té-e-s une ou deux fois et 2,3% trois fois et plus. D’un point de vue général, il faut d’abord retenir que le nombre de victimations verbales ou psycholo – giques dans le cyberespace est plus réduit que celui des violences en présentiel signalées par les élèves. L’expérience des moqueries ou des insultes est plus forte au sein de l’établissement qu’en ligne : ce sont près de 35,7% des élèves qui subissent des moqueries depuis le début de l’année scolaire au collège ou au lycée sur leur poids ou leur taille par exemple, contre 16,8% en ligne. Les insultes racistes ou liées à la religion sont également plus réduites en ligne. Il est intéressant de constater qu’à la différence des victimations en présentiel, la proportion de ces cyberviolences verbales est fortement corrélée au fait d’être une fille ou un garçon. Cette corrélation peut être significative des faits de cybersexisme tels que défi – nis dans la revue de littérature. Ce sont ainsi 20,6% des filles qui rapportent des moqueries ou insultes en ligne sur leur apparence physique, contre 13% des garçons, et elles sont presque deux fois plus nombreuses que les garçons à signaler avoir subi ces moqueries une à deux fois. Si les rumeurs sont moins rapportées, elles sont deux fois plus rapportées chez les filles que chez les garçons : les filles sont 10,7% à signaler y avoir été confrontées une à deux fois, et 2,6% trois fois ou plus, soit 13,3% au total contre 6,3% des garçons.

05. juin 2018 par admin
Catégories: Politique | Commentaires fermés

Le roc

Sommes-nous encore en état de droit ? C’est une question qu’on peut se poser, au vu des agissements d’un certain candidat LR ces dernières semaines.
Cet individu maintient sa course présidentielle, en dépit de la situation catastrophique dans laquelle il est embourbé. On lui reproche d’avoir créé des emplois fictifs ? Il continue. Il ne peut aller à la rencontre des électeurs dans le calme ? Il s’accroche. Il ne peut fournir la preuve de son innocence ? Il se maintient. Ses conseillers le lâchent ? Il insiste ! Chaque coup lui fait montrer les dents. Il fait entendre qu’il faut de l’héroïsme, il se définit comme un guerrier. Mais ses réactions sont totalement irresponsables. Quand il poursuit sa campagne plutôt de laver son honneur, il dégrade l’image de la France, et nous fait passer pour un pays corrompu. Dans pas mal d’autres pays, un politique n’aurait pu poursuivre sa campagne plus de 24 heures après les révélations du Canard enchaîné. Quand il ne respecte pas la promesse qu’il s’était faite aux yeux de tous, c’est tout le contrat de confiance politique à laquelle il porte atteinte. Cette confiance était déjà rachitique, mais là, cette attitude va marquer les esprits. Lorsqu’il parle de complot fomenté par Bercy, il est hors contrôle : c’est tout le système judiciaire qu’il méprise. Quand il déclare qu’il continuera malgré les défections dans son camp, il est bien pire, à certains égards, qu’un Donald Trump ! Je ne comprends pas pour quelle raison Fillon se maintient. Entend-il tenir jusqu’au 17 mars où plus personne ne pourra le détrôner ? Est-il vraiment persuadé d’aider notre pays avec ses mesures ? Pense-t-il réellement qu’un député qui fait preuve de si peu de droiture, ne respecte pas sa parole (et ce, avant même les élections) et persifle la magistrature peut être le président idéal ? Pour moi, le Droopy est la pire cataclysme qu’aient connue le parti.

06. avril 2018 par admin
Catégories: Uncategorized | Commentaires fermés

Un régime alimentaire pour le coeur

Le régime cardiaque de 3 jours a été supposé développé par l’hôpital de Birmingham en Alabama, bien que l’hôpital n’admet pas son rôle dans l’origine du plan. Le régime cardiaque de 3 jours a également été attribué à la Cleveland Clinic en Ohio et à la Mayo Clinic au Minnesota. L’histoire est que le régime cardiaque de 3 jours a été conçu pour les patients qui avaient besoin de perdre rapidement jusqu’à 10 lb de poids pour pouvoir subir une intervention chirurgicale. Le régime cardiaque de 3 jours a établi des plans de menu pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner pendant trois jours. Chaque jour est limité à environ 800 calories. Tandis que certains prétendent qu’il y a une «réaction chimique» spéciale, une grande partie du bénéfice de perte de poids est probablement obtenue par l’apport calorique restreint. En outre, il y a très peu de glucides sur le régime qui mène à la perte d’eau. Vous devriez boire six à huit tasses d’eau par jour au programme pour accélérer la digestion. Le thon est la protéine vedette du régime cardiaque de 3 jours. 1/2 tasse de thon est prescrite les deux premiers jours, et le dernier jour, vous augmenterez à 1 tasse. La variété et la nutrition sont fournies avec des portions de fromage, d’œufs, de craquelins, de légumes, de pamplemousse, de banane et de pain grillé de taille petite à moyenne. Du café, du thé ou du soda peuvent accompagner les repas, mais l’eau devrait être la boisson de choix en dehors des repas. Certains nutritionnistes s’inquiètent des niveaux restreints de calories et de l’absence d’une gamme complète d’options nutritionnelles. Cependant, considérant que le régime ne dure que 3 jours, ceux-ci ne sont pas déterminants. Les personnes suivant le régime cardiaque de 3 jours ressentent probablement la sensation de faim et ont des niveaux d’énergie plus bas. Cela est particulièrement vrai au troisième jour. Mais, gardez à l’esprit que le régime est de durée limitée et vous devriez être bien, sauf si vous avez des exploits physiques à base d’endurance à effectuer. Votre corps peut commencer à reconnaître que seulement un approvisionnement alimentaire limité est disponible lorsque vous ne mangez que 3 petits repas par jour. Il peut commencer à compenser en réduisant le métabolisme et les niveaux d’énergie pour conserver les réserves de graisse. Cela peut effectivement rendre plus difficile de perdre du poids et placer le corps sous un stress supplémentaire. Le régime cardiaque de 3 jours ne convient pas à un régime à long terme. Après 3 jours, vous devriez commencer à suivre un régime qui offre plus de variété et plus de calories. Le régime cardiaque 3 jours fournit des calories et des nutriments restreints pour la durée prévue. Votre corps peut gérer un jeûne pendant 3 jours, donc il peut certainement gérer un régime hypocalorique restreint. Cependant, le régime n’est pas une solution à long terme à vos soucis de gestion de poids. Si vous avez besoin de perdre quelques kilos en peu de temps, le régime cardiaque de 3 jours peut vous aider à vous y rendre. Si vous essayez de perdre ces «5 derniers kilos» et que rien d’autre ne semble fonctionner, essayez le régime cardiaque de 3 jours. Mais suivez-le avec un plan de repas raisonnable. Pour en savoir plus, allez sur le site qui propose ce food tour de santé.

cuisine_photo-1511421616335-5a9846f1afcb

04. avril 2018 par admin
Catégories: moi | Tags: , | Commentaires fermés

Hongrie et liberté d’association

L’année dernière en Hongrie, l’adoption en avril, en procédure accélérée, de modifications de la Loi sur l’enseignement supérieur national a déclenché de vastes manifestations et des critiques de la part de spécialistes universitaires et du grand public. Ces dispositions, vues par beaucoup comme une attaque contre un établissement bien précis, l’Université d’Europe centrale (CEU), ont imposé de nouvelles obligations dans un délai extrêmement court aux universités étrangères présentes en Hongrie, notamment celle de conclure un accord bilatéral au niveau de l’État, menaçant ainsi la poursuite de leurs activités. Dès le mois d’avril, la Commission européenne a engagé une action judiciaire contre la Hongrie en ouvrant une procédure d’infraction. Elle estimait en effet que cette loi n’était pas compatible avec les libertés fondamentales garanties par l’UE, notamment la liberté de fournir des services, la liberté d’établissement et la liberté académique. En octobre, l’Assemblée nationale a prolongé d’une année calendaire les délais accordés aux établissements concernés pour se conformer aux nouvelles obligations. À la fin de l’année, aucun accord qui permettrait la poursuite des activités de la CEU n’avait été trouvé entre le gouvernement et l’État de New York. En juin, l’Assemblée nationale a adopté une loi ayant pour effet de jeter le discrédit sur les ONG bénéficiant de financements étrangers. Aux termes de cette Loi sur la transparence des organisations financées par des capitaux étrangers, les ONG qui recevaient plus de 24 000 euros de financements directs ou indirects en provenance de l’étranger devaient se réenregistrer comme « organisation civile financée par des capitaux étrangers » et afficher cette appellation sur toutes leurs publications. La nouvelle législation exigeait également que les ONG divulguent l’identité de leurs donateurs et sympathisants au-delà d’un seuil d’environ 1 650 euros. Cette loi a été adoptée sur fond d’une campagne de communication soutenue par le gouvernement qui jetait le discrédit sur les ONG et accusait plusieurs d’entre elles de porter atteinte à la souveraineté et la sécurité nationales. Visant uniquement certains types d’organisations de la société civile, elle était directement discriminatoire contre ces organisations et restreignait leur liberté d’association, notamment leur droit de solliciter, de recevoir et d’utiliser des ressources. Mi-juillet, la Commission européenne a informé la Hongrie de l’ouverture d’une nouvelle procédure d’infraction, au motif que cette loi imposait des mesures contraires au droit à la liberté d’association ainsi que des restrictions injustifiées et disproportionnées à la libre circulation des capitaux, et suscitait des inquiétudes en matière de protection de la vie privée et des données à caractère personnel. En août, une coalition rassemblant une vingtaine d’ONG a porté plainte auprès de la Cour constitutionnelle pour demander l’annulation de cette loi.

23. mars 2018 par admin
Catégories: International | Commentaires fermés

La redistribution, une évolution sociale

J’ai toujours été sidéré que notre pays ait pu se laisser submerger par ce système d’aides sociales. Mais aujourd’hui, j’ai finalement reçu un début de réponse à cette énigme. Dernièrement, j’ai en effet suivi un séminaire à Barcelone au cours duquel un intervenant a entrepris de mettre en évidence l’évolution naturelle qui s’applique à tous les pays en matière de répartition de richesse. Son intervention m’a paru particulièrement sensée parce qu’elle expliquait comment ceux-ci répartissent finalement la richesse en fonction de leur niveau de développement. Il a commencé par démontrer que dans les sociétés très pauvres, l’inégalité était assez faible. La population est en effet dans l’ensemble dans la même situation précaire et les différences de revenus sont automatiquement restreintes. Lorsque la société s’enrichit, l’inégalité se développe. Car dans le cas d’une phase de croissance massive, tout un chacun ne progresse pas de la même manière. Au cours de cette phase décisive, les clés du succès sont surtout dans l’accès à des moyens financiers. Comme au départ, ces facteurs divergent considérablement selon les individus, la progression de la richesse au sein de la société sera elle aussi distribuée de manière très inégale. L’ensemble de la prospérité se développera très vite mais tout le monde n’en profitera pas de la même façon. C’est un tel phénomène qui est actuellement à l’oeuvre au Mexique. Cependant, à partir d’un certain niveau de revenus, les choses changent. C’est généralement le moment où le citoyen moyen est également devenu un électeur ; il peut dès lors faire clairement entendre que la redistribution est primordiale à ses yeux, ce qui en fera de plus en plus une priorité dans l’agenda politique. Les pays occidentaux se trouvent presque tous dans cette phase d’inégalité très faible. Si ce séminaire m’a surtout plu pour son organisation, je dois dire que le discours de cet intervenant m’a séduit, car il livrait une des clefs de la compréhension du monde actuel. Contrairement à ce que certains prétendent, notre pays compte dans le palmarès des pays où l’inégalité a diminué le plus au cours de ces dernières années. Cette obsession croissante mise sur la redistribution en vient cependant, à terme, à occulter la recherche de prospérité. Ce qui fait qu’il y a, au final, moins à redistribuer. Retrouvez le site de l’organisateur de ce séminaire à Barcelone pour en savoir plus.

01. février 2018 par admin
Catégories: Politique | Commentaires fermés

Si vous êtes ecclectique

Comme on pouvait s’y attendre, et comme cela arrive toujours, la multiplicité des sectes a amené deux tendances, l’une consistant à sélectionner quelque peu arbitrairement de chaque secte ce qu’on y trouve de mieux, appelé «éclectisme», l’autre en pensant que l’école a saisi la vérité, que la vérité n’est pas à saisir, ce qu’on appelle le «scepticisme».  Les éclectiques, qui ne formaient pas une école qui eût été difficile dans l’esprit où ils agissaient, n’avaient que ceci en commun, qu’ils vénéraient les grands penseurs de la Grèce antique, et qu’ils sentaient ou essayé de ressentir du respect et de la tolérance pour toutes les religions. Ils vénéraient Socrate, Platon, Aristote, Épicure, Zénon, Moïse, Jésus, Saint Paul et aimaient à imaginer qu’ils étaient chacun une révélation partielle de la grande pensée divine, et ils s’efforçaient de réconcilier ces révélations divergentes en procédant sur de larges lignes. et considérations générales. Parmi eux, Moderatus, Nicomaque, Nemesius, etc. Le plus illustre, sans être le plus profond, quoique son talent littéraire l’ait toujours tenu en avant, fut Plutarque. Son principal effort, depuis lors souvent renouvelé, était de réconcilier la raison et la foi (j’écris de la foi polythéiste). Percevant dans la mythologie des allégories ingénieuses, il montra que sous le nom d’allégories couvrant et contenant des idées profondes, tout polythéisme pouvait être accepté par la raison d’un platonicien, d’un aristotélicien ou d’un stoïcien. L’éclectisme n’avait pas beaucoup d’influence, et ne plaisait qu’à deux sortes d’esprits: ceux qui préféraient la connaissance à la conviction et trouvaient dans l’éclectisme une variété agréable de points de vue; et ceux qui aimaient croire un peu en tout, et possédant des esprits réceptifs mais pas fermes n’étaient pas loin des sceptiques et qui pourraient être appelés sceptiques affirmatifs en opposition aux sceptiques négatifs: sceptiques qui disent, « Cieux, oui », par opposition à sceptiques qui disent toujours, « Vraisemblablement, non. »

24. janvier 2018 par admin
Catégories: Politique | Commentaires fermés

L’hotellerie et le harcèlement

Un barman a déclaré dans un procès qu’après un collègue en 2012 a forcé sa main sur ses organes génitaux et les fesses, le directeur de la sécurité de l’hôtel l’a réprimandée pour aller à la police. L’hôtel a réglé le procès en février pour une somme non divulguée, indique un document judiciaire. Deux cuisinières de l’hôtel ont déclaré dans un procès en 2008 que les superviseurs les avaient empêchés de quitter la cuisine, les avaient poussés contre des compteurs et frotté leurs parties génitales contre les fesses des femmes. Les parties ont conclu un accord de règlement confidentiel, a déclaré Bradley C. Gage, un avocat pour les plaignants. M. Nissenbaum a déclaré que l’hôtel était légalement interdit de commenter les employés et les questions juridiques connexes. Susan Minato, coprésidente d’Unite Here Local 11 à Los Angeles, a déclaré que les ménagères non syndiquées lui ont dit qu’elles évitaient de signaler le harcèlement par peur d’être licenciées. Les femmes de ménage de la péninsule ne sont pas syndiquées. Dans le but d’obtenir des protections pour tous les travailleurs, avec ou sans syndicat, Unite Here a réclamé une législation à Long Beach, au sud de Los Angeles, qui aurait obligé les hôtels à fournir des boutons de panique, mais le conseil municipal a rejeté la mesure. Une enquête syndicale menée auprès des travailleurs de l’hôtel à Chicago a révélé que 58% d’entre eux avaient été harcelés sexuellement par un invité. Les organisateurs syndicaux ont déclaré que les travailleurs immigrants étaient particulièrement vulnérables. Et le même déséquilibre de pouvoir qui donne aux clients trop de contrôle sur les travailleuses peut aussi rendre les travailleurs vulnérables à leurs dirigeants, a déclaré Karen Kent, la présidente d’Unite Here Local 1 à Chicago. M. Weinstein a souvent transformé une suite péninsule du quatrième étage en son siège social loin de chez lui. Il a également mis en place une équipe de son personnel, un ancien associé de son dit. Ses séjours auraient probablement rapporté des milliers de dollars; Les chambres de la péninsule coûtent plusieurs centaines de dollars la nuit, tandis que les suites coûtent plus de 2 000 dollars la nuit. Cet argent a acheté un service personnalisé. Les employés se sont rencontrés pour discuter des arrivées du lendemain. Les clients réguliers peuvent stocker des choses pour leur prochain séjour. Pour M. Weinstein, les travailleurs de l’hôtel ont fourni à la pièce de l’un de ses assistants une papeterie portant le nom de l’assistant, a indiqué l’ancien associé. « Chaque fois que vous restez là-bas, ce que vous commandez, ce que vous mangez – il y a un enregistrement », a déclaré un ancien membre du personnel de la péninsule qui a participé à des réunions avant l’arrivée. L’hôtel est une photo d’opulence. Lors d’une récente visite, l’allée en fer à cheval était bordée de voitures de luxe. Suspendus aux arbres, les orbes étaient couverts de petites lumières. À l’intérieur, les préposés se pressaient autour d’offrir des boissons. Les chefs de studio, les agents et les acteurs se rendaient souvent dans la suite de M. Weinstein. Photo Il ya deux décennies, l’actrice Lola Glaudini a été présentée à M. Weinstein par l’acteur Edward Norton lors d’une avant-première pour le film « Rounders ». Elle a été invitée à rencontrer M. Weinstein au Peninsula Beverly Hills quelques jours plus tard. Vidéo de Credit WireImage, via Getty Images À la fin de l’été 1998, Lola Glaudini, alors âgée de 26 ans, est arrivée à la péninsule pour ce qu’elle pensait être une rencontre au sujet de sa carrière d’actrice avec M. Weinstein. Après l’avoir demandée à la réception, une assistante l’a emmenée à l’étage et l’a laissée dans une suite transformée d’un lieu de travail en bacchanale. Un chariot de service de chambre a été entassé avec du champagne, du homard et des crevettes. De la chambre, il lui a dit de se servir un verre – elle ne l’a pas fait – et il est sorti à peine de vêtements, a dit Mme Glaudini. Ils s’étaient rencontrés quelques jours plus tôt, lors d’une soirée de première pour le film « Rounders ». Mme Glaudini, soucieuse de combler les lacunes dans sa mémoire, a récemment trouvé une vidéo sur tapis rouge sur YouTube qui a enregistré l’introduction. Elle a approché le Times avec son histoire en octobre peu après la publication d’une enquête sur des allégations de harcèlement sexuel contre M. Weinstein. Dans sa suite, M. Weinstein lui a demandé de jouer dans un fantasme, a essayé de l’inciter à se coucher et, quand elle a refusé ses avances, lui a dit sur le balcon au sujet des actrices qu’il prétend avoir dormi, y compris Mme Paltrow, et a suggéré elle fait de même pour un rôle. « Tout ce que je voulais juste faire était de mettre la réunion sur les rails », a déclaré Mme Glaudini. « Je voulais la réunion. » Mme Baird, porte-parole de M. Weinstein, a déclaré qu’il « n’a jamais déclaré qu’il dormait avec l’un d’eux », se référant aux actrices. Mme Paltrow a dit qu’elle l’avait repoussé. Par la suite, Mme Glaudini a dit qu’elle s’est stabilisée avec un verre de vin au bar de l’hôtel, balayant les femmes qui venaient chercher quelqu’un qu’elle craignait de devenir sa prochaine victime. Elle a dit qu’elle l’avait dit à son père et à son petit-ami d’alors, maintenant mari. Dans des interviews séparées, ils ont tous deux confirmé son compte et rappelé que Mme Glaudini était ébranlée et déçue. Quelques jours plus tard, M. Weinstein lui a envoyé une carte lui demandant de contacter son équipe de développement si elle proposait un projet, a dit Mme Glaudini. Il lui a dit qu’il serait heureux de se joindre à la réunion. Source: les plus beaux hôtels du monde.

18. décembre 2017 par admin
Catégories: Business | Commentaires fermés

La maturité de bloguer

Sa maturité vient également avec l’âge. « À 30 ans, dès que j’élevais la voix, je me croyais en échec. Aujourd’hui, je ne me flagelle plus. » On en revient toujours à la fameuse confiance en soi, clé de l’équilibre. « À un moment, tu voies que tes gamins vont bien et tu arrêtes de douter de toi. Mais ça prend du temps: je ne connais pas de mère rock’n’roll à 25 ans! » Et elle concède ne s’être pas pour autant complètement débarrassée de la pression du regard des autres. « Il m’arrive de ne pas leur faire de shampoing pendant une semaine, mais je m’arrange pour que les vêtements soient présentables! », plaisante-t-elle. Sa soeur cadette l’inspire beaucoup dans son apprentissage de la maternité. Infirmière peu portée sur Montessori et l’éducation positive, elle a une approche pragmatique qui l’aide à relativiser les discours ambiants ultra précautionneux. « Elle ne se pose pas la question de ‘tétine’ ou ‘pas tétine’ », résume Agnès. De par son expertise, « elle sait ce qu’est une urgence ». Parmi tout ce qu’Agnès a partagé avec ses lectrices, son idée d’éducation approximative est celle qui me séduit le plus. « J’ai été élevée par un père assez autoritaire qui disait beaucoup ‘non’ sans forcément se justifier et par une mère qui nous laissait faire ce qu’on voulait. Entre les deux, je n’ai pas choisi mon camp. » Elle donne l’exemple des écrans, l’un des nombreux sujets sur lesquels elle n’a pas de position complètement tranchée. « La télé allumée en continu pendant les repas, pas question, mais chacun des deux grands a son iPad à disposition sans interdit. » Elle réfléchit, sourit. « Parfois je lance ‘Ce week-end, pas d’écran!’ et tant pis si les enfants ne savent plus sur quel pied danser. S’il m’arrive de changer d’avis, j’affirme toujours les choses avec conviction. » Elle croit ce qu’elle dit au moment où elle le dit, ses enfants le sentent. Côté alimentation, Agnès est encore plus relax: « Je m’en fous totalement. » Une position aux allures de contre-scénario: « Quand j’étais petite, la cantine a développé chez moi des phobies alimentaires terribles. On nous forçait, nous mettait au piquet, certains vomissaient dans leur assiette. » Les conséquences se font encore sentir aujourd’hui: « Je ne peux pas manger un fruit. » Pour limiter les problèmes avec ses propres enfants, elle se contente de leur faire de tout et de les laisser manger ce qu’ils veulent, sans y mettre le moindre affect. Plus je l’écoute, plus elle me fait l’effet d’une anti Working Girl des eighties. Alors que ces dernières devaient donner l’apparence de « tout » réussir, Agnès désosse chacune de ses fragilités devant nous, sans honte et en toute sincérité. Elle ne voit pas non plus d’inconvénient à révéler ses failles à ses enfants, reconnaissant qu’il lui est quelquefois arrivé de pleurer devant eux. « Certains mercredis, je leur dis ‘maman est fatiguée, vous restez tous au centre des loisirs.’ Ils protestent, mais je leur dis que j’en ai besoin. C’est ma théorie du masque à oxygène: en cas de problème, je commence par le mettre sur moi pour pouvoir ensuite m’occuper d’eux. Je sais qu’il faut que j’aille bien pour que mes enfants aillent bien. »

14. décembre 2017 par admin
Catégories: moi | Commentaires fermés

Là-haut

La semaine dernière, j’ai testé avec mon épouse un vol en montgolfière. Ca s’est passé à Cholet, et je dois dire que c’était carrément merveilleux. Pourtant, il faut être honnête : je n’étais pas spécialement chaud au départ (c’est ma douce qui a fait des pieds et des mains pour que j’aille avec elle), mais je dois reconnaître que j’ai été agréablement surpris. Parce que les sensations là-haut sont splendides ! Certes, ce ne sont pas des sensations fortes comme celles qu’on peut ressentir dans d’autres disciplines aériennes. Mais ce sont des sensations très singulières. On y profite d’une vue imprenable, mais ça ne résume pas tout. Ca, c’est juste la partie émergée de l’iceberg, en fait. Lorsqu’on s’élève dans les cieux à bord de cet étrange appareil, l’esprit aussi s’élève. Et ça, c’est juste incroyable. C’est un truc assez difficile à décrire, qu’on ne ressent pas du tout à bord d’un avion, par exemple. Peut-être est-ce dû au fait qu’on peut sentir le vent sur sa peau. Je ne sais pas , mais c’est en tout cas ce qui en fait tout le charme. Les vols se passent à l’aube, car en journée, le soleil provoque des courants d’air chaud qui peuvent conduire le ballon n’importe où. On survole donc un monde qui sort peu à peu de son sommeil. D’une certaine manière, c’est comme assister à la naissance du monde. D’autant plus qu’avec la hauteur, tous les éléments du paysage sont minuscules : on a donc un peu la sensation d’être Dieu assistant au réveil du monde. Je serais bien incapable de vous décrire toutes les idées qu’on peut avoir dans les cieux, mais c’est absolument divin ! Toutefois, je n’ai pas l’impression que tout le monde à bord ait vécu la même expérience. Nous étions quatre à bord (sans compter l’aérostier), et certains ambitionnaient simplement de distinguer leur maison depuis les cieux. Mais en même temps, c’est un peu comme au cinéma : un même film peut être perçu de manière très différente d’un spectateur à l’autre ! Quoi qu’il en soit, si vous en avez un jour l’occasion, tentez l’aventure. Vous pouvez voir le site par lequel je suis passé pour ce vol en montgolfière. Si vous habitez pas trop loin de Cholet, sautez le pas : la vue est tout simplement sublime. Et scruter la nature par les yeux de Dieu, ça mérite bien de sacrifier quelques heures de sommeil… Retrouvez plus de renseignements sur l’organisateur de cette expérience de ce baptême de l’air en montgolfière à Cholet.

montgolfiere1

21. novembre 2017 par admin
Catégories: moi | Tags: | Commentaires fermés

← Articles plus anciens